162015Jan
L’Express

L’Express

Sandra Viljoen

On vous a maintes fois vanté les bienfaits de la pensée positive et mis en garde contre les énergies négatives sans que vous ne sachiez de quoi il retourne exactement ? Sandra Viljoen, Leadership and positive energy consultant, se propose de vous éclairer lors d’un atelier intitulé «The Ripple Effect » qui se tiendra le 14 mai, à La Maison Euréka, Moka.

Ayant exercé pendant plus de dix ans en Afrique du Sud au sein de New Beginnings, compagnie qu’elle a créée et dirigée, Sandra Viljoen a élu domicile chez nous depuis deux ans. Elle souhaite à présent partager son expérience avec les Mauriciens. «En général, les Mauriciens ont de grandes capacités intellectuelles mais il leur manque de l’assurance», explique-t-elle. Or, pour aller de l’avant dans la vie, tout est, selon Sandra Viljoen, une question d’énergies.

«Quelles soient positives ou négatives, les énergies se transmettent. Nous les utilisons en permanence, surtout lorsque nous communiquons avec les autres. Par exemple, au cours d’un entretien d’embauche, l’énergie qui se dégage de notre personne peut être sans appel.» Mais comment défi nit-elle cette énergie ? Il s’agirait d’un «spiritual being» en nous d’«une force incroyable d’origine divine, que nous n’utilisons pas de manière appropriée la plupart du temps.»

La consultante fait ainsi remarquer que nous transmettons de l’énergie négative quand nous sommes de mauvaise humeur et stressé tandis que l’énergie positive est, elle, générée par l’amour voire la prière et ce, «quelle que soit notre religion». Sandra Viljoen soutient que des techniques particulières permettent de «voir» ces énergies, notamment «celle du Japonais Masaru Emoto, reconnu pour son travail sur l’eau». Elle fera des démonstrations de ces techniques «purement scientifiques» au cours de son atelier. Egalement au programme : des sessions de travail autour de thèmes tels que «Self awareness and development», «Developing people skills», et des explications sur la Wheel of life, entre autres.

Si nous ne pouvons voir les bienfaits ou les méfaits des énergies qui émanent de nous, Sandra Viljoen rappelle que «souvent, nous avons tendance à croire que nous sommes seul au monde et que nos actes et notre façon de penser n’ont aucun effet sur les autres. Mais au contraire, l’énergie que nous transmettons agit tel un caillou qu’on aurait lancé sur la surface d’une rivière.» Et qui sait prendre conscience des énergies nous entourant finira peut-être par améliorer le monde dans lequel nous vivons.

*L’atelier «The Ripple Effect» aura lieu le samedi 14 mai, de 9 h 30 à 14 h 30 et l’inscription est à Rs 3 200 par personne. Pour les réservations, écrivez à [email protected] Attention, le nombre de places est limité à 30.